Orange Bank, C-zam, Compte-Nickel... Le comparatif des comptes bancaires nouvelle génération

Alors que Carrefour vient d'entrer dans l'arène des services bancaires et que le lancement d'Orange Bank est imminent, le point sur les comptes courants et leurs cartes bancaires activables en un clin d'oeil, sans montrer patte blanche, avec des frais réduits à leur portion congrue.
Les points forts de ces offres ? La facilité d'accès ainsi que des frais réduits à la portion congrue. Getty Images/iStockphoto

Vous rêvez d'un compte courant doté d'une carte Visa ou Mastercard facile à ouvrir, sans justifier de vos revenus, pilotable 7j/7 et 24h/24 depuis votre ordinateur ou votre smartphone, et moins cher que dans les banques traditionnelles ? Bonne nouvelle : vous n'avez jamais eu autant de choix !

Le Compte-Nickel, lancé en 2014, n'est, en effet, plus le seul sur le créneau. Inspirés par ce compte courant que l'on peut ouvrir en quelques minutes chez un buraliste (qui vient d'être racheté par BNP Paribas), de grands établissements financiers lui ont emboîté le pas, à l'image d'Axa avec son offre Soon, de Boursorama (Société Générale) avec Welcome, ou du Crédit Agricole avec Freasy (réservé aux 18 - 30 ans).

Depuis la mi-avril, Carrefour, un acteur qu'on n'attendait pas forcément sur ce créneau, s'est lui aussi lancé dans les services bancaires avec C-zam, son compte et sa carte MasterCard à 1 euro/mois.

Et à ces 5 offres va bientôt s'en ajouter une autre : Orange Bank, la banque mobile de l'opérateur télécom (devenu actionnaire majoritaire de Groupama Banque) où les premiers comptes pourront être ouverts à compter du 6 juillet prochain dans les boutiques Orange et sur l'application éponyme.

D'indéniables atouts

Les points forts de ces offres ? D'abord la facilité d'accès : pas besoin de prendre rendez-vous dans une agence et de réunir une masse de documents, l'ouverture du compte est réalisable à n'importe quel moment (soit chez les buralistes pour le Compte-Nickel, soit en ligne, après avoir scanné ou photographié le peu de justificatifs demandés pour les autres).

Les comptes sont parfois opérationnels immédiatement, comme le Compte-Nickel ou C-zam de Carrefour, la carte bancaire étant fournie dès la souscription. Une simplicité qui se retrouve à l'usage puisque tous sont entièrement pilotables à distance, sur ordinateur ou smartphone (domiciliation de revenus, virements, prélèvements, paramétrage des options de la carte bancaire, etc.).

Second atout de ces comptes : des frais réduits à la portion congrue, tout comme le coût de la carte bancaire : ils s'étalent de 0 euro/an chez Soon et Freasy à 34 euros annuels en moyenne chez Nickel. Des tarifs particulièrement avantageux si on les compare à la moyenne observée dans les banques classiques et qui en font des solutions idéales pour un jeune afin d'y domicilier ses premiers revenus ou encore pour le compte secondaire d'une famille (pour les vacances, pour sécuriser ses achats sur Internet...).

Mais aussi quelques faiblesses

Quant à savoir si ces comptes peuvent complètement remplacer celui ouvert dans une banque traditionnelle, la réponse est... pas forcément ! Parmi les 6 comptes étudiés, seuls 2 fournissent un chéquier et permettent un découvert autorisé (Soon et Welcome, Orange Bank pour le découvert, mais dans des conditions non encore connues). Et ces mêmes établissements sont aussi les seuls de notre sélection à permettre l'ouverture d'un livret d'épargne pour placer ses liquidités.

Autre limite de certains de ces comptes, la carte qui est à autorisation systématique chez Compte-Nickel, C-zam et Freasy, un moyen de paiement certes pratique pour ne pas dépenser plus que ce que l'on gagne, mais qui empêche les paiements dans certains péages d'autoroutes, stations-services ou parkings.