Les risques du prélèvement à la source

Ce n'est pas tant le contribuable que le gouvernement qui pourrait pâtir des dysfonctionnements du prélèvement à la source, estime Christophe Barbier.
Le grand ordonnateur du prélèvement à la source, Gérald Darmanin. afp.com/Philippe HUGUEN

C'est fait: le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu est appliqué depuis le 1er janvier. Une réforme voulue par François Hollande et mise en oeuvre, de plus ou moins bon gré, par Emmanuel Macron et surtout son ministre des Finances, Gérald Darmanin. Risque en période d'insurrection fiscale? C'est sûr que les gilets jaunes ne leur facilitent pas la tâche, constate Christophe Barbier.