Les géants du Net taxés "dès le 1er janvier 2019"

Le ministre de l'Economie avait déjà indiqué qu'il taxerait les Gafa sans attendre l'accord européen.
"La taxe s'appliquera au 1er janvier 2019 et elle portera sur l'ensemble de l'année 2019 pour un montant que nous évaluons à 500 millions d'euros", a expliqué Bruno Le Maire. afp.com/Damien MEYER

Bruno Le Maire a fini par perdre patience. Le ministre de l'Economie a annoncé que la France commencera à prélever la taxe sur les géants du numérique, appelés "Gafa" (Google, Apple, Facebook, Amazon, etc...) à partir du 1er janvier et sur une base élargie.

Un montant évalué à 500 millions d'euros

"La taxe s'appliquera en tout état de cause au 1er janvier 2019 et elle portera donc sur l'ensemble de l'année 2019 pour un montant que nous évaluons à 500 millions d'euros", a affirmé le ministre, lors d'une conférence de presse à Paris.

Au début du mois, sur le plateau des "4 vérités" sur France 2, il avait annoncé que la France ferait cavalier seule si les discussions en cours au niveau européen pour mieux imposer les géants du numérique n'aboutissaient pas.

Taxés à 9%

"L'argent, il est chez les géants du numérique, qui font des profits considérables grâce aux consommateurs français, et qui payent 14 points d'imposition en moins que les autres entreprises, que les PME que les TPE", avait-il déclaré.

Pour l'instant, grâce à l'optimisation fiscale, des géants américains comme Amazon, Google, Facebook ou Apple ne payent que 9% d'impôts sur leurs bénéfices dans l'Union européenne. Les entreprises "classiques", elles, sont taxées à hauteur de 24%.