Le roman du Club Med

Fin connaisseur du Club Med, le journaliste Jean-Jacques Manceau nous raconte la saga du leader des vacances tout compris.
Chaque semaine, la Librairie de l'éco vous propose un titre dans l'actualité. Getty Images/iStockphoto

Un livre de business qui fait un bon livre d'été, voilà qui n'est pas banal ! Il faut dire que le sujet s'y prête : le Club Med est la deuxième marque de tourisme la plus connue du monde, derrière Hilton, et le leader mondial haut de gamme des vacances tout compris. C'est surtout une marque à laquelle les Français vouent un attachement tout particulier : l'histoire du Club Méditerranée se confond avec celle des Trente Glorieuses et la montée en puissance de la société de loisirs. Chaque famille française à un "bronzé" dans son entourage.

Mais ce livre possède plusieurs autres attraits. D'abord, il revient de façon limpide sur les raisons qui ont conduit Henri Giscard d'Estaing à s'engager dans la stratégieaussi célèbre que décriée de "montée en gamme" et d'ouverture à l'Extrême-Orient : la volonté de mieux coller à la carte de la prospérité et du dynamisme mondial, d'être moins dépendant aussi du cycle économique, en visant une clientèle moins sujette aux aléas de la conjoncture.

Les secrets du succès

Ensuite, ce livre, qui raconte comme un roman policier l'OPA retentissante à l'issue de laquelle le chinois Fosun est devenu actionnaire du Club Med, montre à quel point cette opération a été un laboratoire juridique et médiatique pour le petit monde du capitalisme français. L'auteur nous fait croiser tout le petit microcosme des affaires : grands banquiers, patrons, agences de communication, commis de l'Etat haut placés, qui ont tous été acteurs à un moment ou à un autre de cette grande bataille financière autour du Club Med. Vivre cette aventure dans les pas de Henri Giscard d'Estaing enlève peut-être un peu d'objectivité au récit, mais lui donne une incontestable dimension romanesque.

Enfin, Jean-Jacques Manceau aime le Club Med, et son livre est riche d'anecdotes et de récits qui rendent parfaitement compte de l'esprit de l'entreprise, tant du côté des "gentils organisateurs" que du côté des "gentils membres". Mais ce livre n'oublie pas non plus de se tourner vers le futur, et nous explique comment l'entreprise compte devenir le Netflix du tourisme de luxe convivial.

Les Batailles du Trident, par Jean-Jacques Manceau, Tallandier, 265 pages, 17,90 euros.

Tallandier