Conforama : 2000 emplois menacés

Le distributeur de meubles est mis en vente par son actionnaire Steinhoff.

Conforama : 2000 emplois menacés
Le distributeur de meubles est mis en vente par son actionnaire Steinhoff. BFMTV

L'inquiétude grandit chez les salariés de Conforama. Depuis six mois, le groupe sud-africain Steinhoff cherche à vendre la filiale française. Selon BFM Business, l'actionnaire se prépare à se séparer de la vente du distributeur de meubles et 2.000 emplois seraient menacés, majoritairement en France, pour une vingtaine de magasins vendus ou fermés.

La cession, orchestrée par la banque Rothschild, devrait aboutir d'ici cet été et le groupe réclame entre 600 et 700 millions d'euros. Le groupe Steinhoff veut se séparer de la filiale française à cause de difficultés financières mais pas seulement. "Steinhoff est sous pression de ses créanciers alors que des irrégularités comptables de plusieurs milliards d’euros ont été constatées sur plusieurs années", indiquent le site spécialisé. Le groupe sud-africain compte 10 milliards d'euros de dettes qui ont été rachetées en partie par des fonds spéculatifs.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

Néanmoins, la négociation pourrait s'avérer délicate à cause "des performances du groupe qui a affiché 'une marge nulle fin 2018' selon un concurrent qui a obtenu les comptes de l’entreprise", révèle BFM Business qui précise également que "les activités françaises, qui pèsent pour deux tiers de Conforama, ont perdu plus de 100 millions d’euros l’an passé".

Le ministère de l'Économie suit de près ce dossier brulant par l'intermédiaire du Comité interministériel de restructuration industrielle, preuve d'un grand risque d'une importante suppression d'emplois. Conforama compte 14.000 salariés en Europe dont 9.000 en France.