Collectivités locales, Air France, Renault... Le point sur l'actu éco

Les économies demandées aux collectivités locales, le "oui" du premier syndicat de pilotes d'Air France à la filiale à bas coût et les ventes "record" de Renault: voici trois informations économiques à retenir ce lundi.
Un Boeing 777 d'Air France le 7 mars 2017 à Roissy Charles-de-Gaulle. REUTERS/Christian Hartmann

13 milliards d'euros d'économie pour les collectivités locales

Les collectivités locales devront réduire leurs dépenses de 13 milliards d'euros d'ici 2022, a annoncé ce lundi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin. C'est trois milliards de plus que le prévoyait le programme de campagne d'Emmanuel Macron. Le ministre, cité par son entourage, a annoncé ce nouvel objectif devant les représentants d'élus locaux, réunis à huis clos pour une "instance de dialogue" avec le gouvernement, dans le cadre de la première Conférence des territoires organisée au Sénat. "Le volume d'économies des dépenses publiques locales doit être de 13 milliards sur le mandat", a-t-il précisé.

Le Premier ministre Edouard Philippe avait déjà annoncé lundi matin, en ouvrant la conférence, que l'effort budgétaire des collectivités (régions, départements, communes, etc.) serait "globalement important". Emmanuel Macron devait à son tour s'exprimer vers 15 heures, pour la première réunion de cette conférence semestrielle, qui se veut l'organe de concertation entre l'exécutif et les collectivités.

Les pilotes SNPL d'Air France valident la filiale à bas coût

Air France a obtenu ce lundi le feu vert du premier syndicat de pilotes pour lancer une nouvelle filiale à coûts réduits. Le Syndicat national des pilotes de ligne, majoritaire à 65% dans les cockpits d'Air France, avait lancé une consultation interne sur le plan stratégique "Trust Together" ("La confiance ensemble"), présenté début novembre par le PDG d'Air France-KLM Jean-Marc Janaillac, et dont le projet de filiale est un pilier essentiel. Avec 78,2% en faveur du "oui" et une participation massive (82,8%), le résultat du vote est sans appel.

Le projet d'accord "Trust Together", négocié depuis décembre par la direction et les deux syndicats de pilotes (SNPL et Spaf), sera "signé par le SNPL Air France dans les toutes prochaines heures", a-t-il indiqué dans un communiqué. Outre le projet "Boost" de nouvelle compagnie, le texte prévoit des mesures d'efficacité économique estimées à 40 millions d'euros annuels (soit 4% de la masse salariale pilotes), qui offrent cependant des contreparties. Le groupe aérien a prévu de lancer la compagnie dès l'automne 2017 sur moyen-courrier, puis à l'été 2018 sur long-courrier.

Ventes "record" pour Renault au premier semestre

Renault a annoncé lundi avoir vendu 1,9 million de véhicules au premier semestre, un "nouveau record" établi notamment grâce au dynamisme des marchés émergents. "Nous avons battu un nouveau record avec plus de 1,88 million de véhicules vendus sur un semestre", a déclaré Thierry Koskas, directeur commercial du constructeur français. Ce semestre, qui fait apparaître une hausse de 10,4% des ventes, "est conforme aux attentes et satisfaisant", a-t-il ajouté lors d'un point presse.

La part du marché du groupe ressort ainsi à 4,1%, gagnant 0,3 point sur un an. Toutes les marques (Renault, Dacia, Renault Samsung Motors et Lada) ont vu leur part de marché augmenter, ainsi que leurs volumes. Plus de la moitié des ventes (54%) ont été réalisées en Europe, où le groupe enregistre une part de marché de 10,8%. Le constructeur a fait progresser ses ventes dans toutes les régions, particulièrement en Asie-Pacifique (+50,5%) et en Iran, où elles ont doublé pour atteindre une part de marché de 9,8%. Pour 2017, le groupe continue de tabler sur une croissance des ventes en volume de 1,5% à 2,5% sur le marché mondial et de 2% sur le marché européen comme français.